Des barres énergétiques crues et vegan

Bonjour ! 🙂
Je viens vers vous aujourd’hui avec une nouvelle recette, simple comme bonjour, pour les sportifs ou non, et même pour les enfants : la recette des barres énergétiques. Cette recette convient parfaitement aux crudivores, végétariens, végétaliens, fruigivoires etc. puisqu’il s’agit uniquqment de fruits secs et d’oléagineux ou céréales.

Mixez uniquement vos fruits secs et vos oléagineux ensemble (même poids de fruits secs que d’oléagineux ou de céréales), puis donnez-leur la forme que vous voulez : sous forme de barres ou de boules… Cela se conservera plus ou moins une semaine au frigo et 4 mois au congélateur.

Personnellement j’aime faire des boules si je sais que ça sera mangé rapidement, si on fait une journée en famille ou autre, je sais que mes filles en raffolent donc je suis certaine que ça sera mangé avant la fin de la journée. Parfois je les roule aussi dans de la noix de coco rapée, mais j’avoue que ça ne tiens alors pas très bien…
Et quand je souhaite les préparer à l’avance pour en consommer une juste avant ou après ma séance de sport, je les forme plutôt en barres et les conserve au congélateur. En forme de barres elles sont décongelées plus rapidement, et je peux les manger 10 à 15 minutes après les avoir sorties. Et comme ça, elles sont planquées et on ne me les pique pas ! lol
Je les mixe plus ou moins grossièrement.

Mes préférées :

  • Figues séchées + noix
  • Dattes + amandes
  • Abricot + pistaches
  • Pruneaux + raisins secs + noisettes

Dites-moi si vous avez essayé la recette, ce que vous en pensez, et n’hésitez pas à me taguer sur Instagram si vous publiez la photo de vos barres !

Publicités

Du temps pour vous avec la méditation

Nombreux sont ceux qui font leur sport le soir, tardivement, quand ils rentrent du travail ou que les enfants sont couchés, puis qui n’arrivent plus à s’endormir après. Nombreux sont ceux qui vont sur l’ordinateur, regardent la télé ou jouent sur leur téléphone puis vont se coucher tout de suite après (quand ces écrans ne les suivent pas au lit !) et se tournent et se retournent maintes fois avant de trouver le sommeil. Nombreux sont ceux qui cogitent et n’arrivent pas à se détendre, stressés par le travail ou les enfants, par des examens à passer ou un entretien d’embauche. Une grande partie d’entre eux laissent faire le temps en se disant que leurs problèmes vont partir comme ils sont venus. D’autres se tournent vers la médication, se disant que ça suffit, que c’en est trop. Mais combien se tournent vers la méditation ?

Aujourd’hui, la méditation est de plus en plus utilisée dans les milieux hospitaliers pour soigner les maladies liées au stress. La méditation peut vous aider à vous endormir, en la pratiquant dans le noir, au bord de votre lit juste avant de vous endormir. Evidemment, n’allez plus sur vos réseaux sociaux préférés ou n’allumez plus la télévision après : fermez les yeux, allongez-vous et endormez-vous. La méditation peut vous aider à perdre du poids, à garder cette volonté, en étant plus fort fasse aux tentations car vous arriverez à en détourner votre esprit. Cela vous permettra d’être plus patient, plus compréhensif, d’avoir un esprit plus clair. La méditation va également vous apprendre à vous écouter, écouter votre corps. Bref, ça va certainement vous changer la vie !

Alors non, je ne suis pas du tout en train de vous faire de la pub, je ne touche aucune commission si vous vous mettez à la méditation (de toute façon c’est gratuit !), je ne veux pas non plus devenir le gourou d’une sorte de secte, non non non !
Je veux juste vous présenter la méditation comme je l’ai découverte il y a quelques semaines, car ça a vraiment changé ma façon de percevoir les choses.

Je suis plus patiente avec mes enfants, je dors mieux (je m’endors plus rapidement : je n’ai qu’à fermer les yeux une minute), je me sens plus en forme et je suis plus motivée (que ce soit pour mes cours — je prends des cours par correspondance —, pour le sport, pour garder une alimentation saine, pour faire mon ménage…). Il doit certainement y avoir encore plus de points positifs auxquels je ne pense pas, en tout cas je ne voit aucun point négatif. Ca ne me prend pas plus de temps le soir, avant de dormir, que de me retourner dans tous les sens.

Bon, je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps ! Je me suis initiée à la méditation grâce à l’application de Petit Bambou disponible sur l’App Store et sur Google Play. Vous pouvez également vous connecter sur leur site pour profiter de vos séances de méditation sur l’ordinateur. Les 8 premières séances de méditation sont gratuites, puis vous pourrez profiter (ou non) d’un abonnement à partir de 4,99 euros par mois, avec des exercices de méditation plus ciblés (stress, sérénité naturelle, dans les transports, pour les enfants, etc.). Je vous encourage vraiment à essayer, ça fait un bien fou.

Dites-moi ce que vous en avez pensé 🙂

Fixez-vous des objectifs, récompensez-vous

Je vous l’ai dit, il me reste moi-même un bon nombre de kilos à perdre (aujourd’hui il m’en reste 11, sur les près de 40 que j’avais à perdre au début de mon parcours après ma grossesse). Je vois beaucoup de comptes Instagram de filles qui sont dans le même cas que moi, et qui ont pas mal de poids à perdre (plus de 10 kilos). Beaucoup ne se fixent comme objectif que l’objectif final, et sont déçues parce qu’elles n’y arrivent pas aussi vite qu’elles l’auraient espéré. Je vous le rappelle : une perte de poids durable se fait sur le long terme. Si vous voulez perdre rapidement vous risquez de reprendre aussi vite et faire ce qu’on appelle le Yo-yo. Heureusement pour perdre du poids sans perdre sa motivation, j’ai une solution.

Fixez vous plusieurs petits objectifs (à coup de 2 ou 5 kilos selon votre objectif final ou selon vos envies, les nouveaux vêtements étant de préférence pour une taille en moins voire pour votre objectif final), et établissez une liste de récompenses. Dans vos récompenses, notez de beaux cadeaux. Des choses que vous aimeriez vous acheter ou que vous aimeriez faire mais que vous n’avez jamais fait, que vous n’avez jamais pris le temps d’économiser pour vous l’offrir, etc. Personnellement j’y suis allé crescendo : d’abord de petits cadeaux, et plus la perte de poids est importante, plus les cadeaux seront gros.
Ne vous offrez rien en dehors de vos récompenses : si quelque chose vous fait vraiment envie, ajoutez-le à votre liste et faites tout pour y arriver. D’ailleurs, ça évite les achats compulsifs. Ca évite de refaire toute sa garde-robe alors qu’on a encore du poids à perdre, ça évite de s’encombrer avec des choses dont vous n’avez pas besoin, ça vous évite d’acheter le nouveau gadget culinaire que vous ne pourrez pas utiliser en dehors de votre cheat meal hebdomadaire, ça évite tant d’achats inutiles !

Voici donc une idée de récompenses que vous pouvez vous offrir :

– Un nouveau jean
– De nouvelles chaussures
– Le piercing / le tatouage que vous voulez faire depuis longtemps
– 150 euros de budget shopping
– Un massage / un soin en institut
– Ce joli pull qui vous fait de l’oeil
– Un abonnement à la salle de sport
– De nouvelles boucles d’oreilles
– Le bracelet et / ou collier qui va avec
– Un joli bouquet de fleur
– La balance connectée qui vous motivera encore plus
– Une box beauté : Belle Au Naturel par exemple
La Thé Box pour accompagner vos petits déjeûners
– Un repas dans un restaurant gastronomique
– Une Box « sous-vêtements » : Timbrée et culotée, Gambettes box, …
– Une autre box : Trésors au naturel par exemple
– Des produits de beauté
– Des objets de déco pour votre chez-vous
– Un bel ensemble de sous-vêtements
– Un bon bain chaud pour conclure une semaine sans ecart
– Une razzia chez Kusmi TeaLov organic
– Un nouvel instrument de musique pour les musiciens
– Un lot de vernis à ongles (j’ai trouvé de super vernis sur ce site que je ne demande qu’à essayer, si vous les connaissez dites-moi ce que vous en pensez)
– Un aspirateur robot pour être plus tranquille côté ménage
– Un extracteur de jus pour de délicieux jus verts
– Un weekend en amoureux ou entre amis
– Un coffre type Wonderbox ou Smartbox que vous vous offririez si vous étiez votre meilleure amie
– Un abonnement pour un magasine (j’aime beaucoup le magasine Flow)

Et vous, quelles sont vos récompenses ? Dites-moi tout 🙂

Ne pas manger de viande : programme alimentaire

Je vous le disait, je ne mange plus de viande (ou presque) depuis peu. Pour cela j’ai du revoir tout mon « programme » alimentaire, ma liste de courses etc. J’avais peur de ne plus perdre de poids, voire d’en prendre. J’avais peur aussi de faire n’importe quoi, de me retrouver avec des repas fades et monotones. Que nenni ! Aujourd’hui je partage avec vos ma nouvelle base alimentaire, fondée à partir de mes diverses recherches sur le net ou dans des bouquins.

Déjà, il faut que vous sachiez que j’ai supprimé uniquement la viande de mon alimentation, je consomme encore (même si assez peu, finalement) des produits laitiers, des oeufs, du miel, etc. Si vous supprimez les oeufs il sera alors important de vous supplémenter en vitamine B12. Vous trouverez plusieurs articles à ce sujet en tapant « Vitamine B12 » dans votre moteur de recherche préféré. A terme, je souhaiterai supprimer totalement les produits d’origine animale de mon alimentation (de mes cosmétiques, aussi, entre autres), mais pense qu’il faut avant tout le faire pour soi, parce qu’on en a vraiment envie, et qu’on ne le voit pas comme une contrainte. Si une alimentation végéta*ienne ne vous correspond pas, que vous n’en avez pas envie, ne le faites pas. Restez vous-même.

Voici donc les règles à suivre pour une alimentation équilibrée, sans viande :

Le matin, comme un roi.
Faites vous plaisir : une boisson chaude, un fruit, et ce que vous voulez.
Mangez doucement, écoutez votre corps et arrêtez vous à satiété.
Profitez du petit déjeûner pour vous faire plaisir avec modération.

Le midi, comme un prince.
Des légumineuses, des céréales et des légumes.
Si vous aviez l’habitude de prendre un fruit, gardez-le pour une collation dans l’après midi, accompagné d’oléagineux.
Les fruits après un repas cuit ont tendance à donner des ballonnements.

Le soir, comme un mendiant.
Les céréales vous permettent de tenir jusqu’au repas suivant lorsque votre corps est en activité.
Le soir, donc, vous n’en avez pas besoin : vous allez stocker, et c’est tout.
Mangez des légumes, et si vous avez faim accompagnez-les de légumineuses.

Et une journée type chez moi : 

Au petit déjeûner :
Le matin ça change beaucoup, j’aime beaucoup les petits bols de yaourt (2 à 3 cuillères à soupe), accompagnés de fruits, parfois j’y ajoute des gourmandises en petites quantités (récemment j’ai trouvé de très bonnes céréales en Allemagne, enrobées de chocolat : un régal !). J’aime aussi les tartines de pain aux céréales, pain de seigle, galettes de riz, etc. sur lesquelles je mets un peu de sirop d’agave et de cacao en poudre non sucré. Pendant un temps c’était le Miam Ô Fruits (je vous invite à regarder sur le net pour toutes les informations), puis du pain et du fromage, ou juste deux kiwis et du thé… En ce moment j’accompagne mon petit déjeûner de vitamines et minéraux sous forme de compléments alimentaire parce que j’ai des journées longues et difficiles, et je me fais une cure deux à trois fois par an quand je sens que je suis fatiguée.
En clair, le petit déjeûner c’est le moment de la journée où je mange le plus, où je me fais le plus plaisir.
Mon petit déjeûner avoisine généralement les 500 calories (pour ma corpulence et mon niveau d’activité physique, je devrais consommer environ 1700 calories par jour).

Au déjeûner : 
J’ai la chance de pouvoir déjeûner quand j’ai vraiment faim, de ne pas avoir à me tenir à des horaires de bureau et manger « quand c’est l’heure ». Je mange donc environ 100 grammes de légumineuses (pesées cuites) ou 2 oeufs, 100 grammes de céréales (pesées cuites également) et je complète selon ma faim avec des légumes. Lorsque je mange du fromage, de la crème ou autre produit laitier c’est généralement à ce repas. Cela me permet de cuisiner des plats un peu plus « gras », un peu moins monotones. Je fais souvent des combinaisons du type riz complet ou quinoa, lentilles, légume (carotte, maïs, et / ou haricot fonctionnent bien) que je mélange avec de la sauce tomate et un peu de curry (ou autre épice qui me tente bien). Puis si j’ai des restes, le lendemain midi je remplace la sauce tomate et l’épice par de la vinaigrette. Les enfants adorent !

Pour le goûter :
Mon goûter se compose essentiellement d’un fruit (ou plus). Parfois j’y ajoute du fromage blanc, même si ça devient plus rare. Avec aussi une petite poignée (30 grammes plus ou moins) d’oléagineux (j’adore les amandes, mais je peux aussi bien choisir des noisettes, noix, ou même des olives ou des mélanges de graines). Parfois je m’autorise aussi un ou deux carreaux de chocolat noir (86% de cacao), un smoothie, ou un jus de fruit que je me régale à préparer à l’extracteur de jus. Si vous optez pour le smoothie ou le jus, prenez toutefois soin à le boire doucement, gorgée par gorgée, pour éviter de finir la journée avec des ballonnements.

Pour le dîner : 
Généralement au dîner je n’ai plus très faim, et une assiette de légumes me suffit largement. Selon la saison, j’opte pour une salade composée, une poêlée de légumes ou une soupe. Si vraiment j’ai très faim, j’y ajoute des lentilles (oui, je sais qu’il y a d’autres légumineuses, mais j’adore les lentilles !), mais c’est rare.

Qu’est-ce que je bois ?
J’ai la chance de vraiment apprécier l’eau plate. Les sodas, sirops et autres trucs sucrés (même le jus de pomme !) : bouh ! J’ai du mal. Je bois un verre de soda de temps en temps, et n’ai pas trop de mal avec ça. Le sirop pareil (encore faut-il qu’il soit bien dilué !). Mais la sensation dans la bouche quelques minutes après avoir terminé mon verre me déplait vraiment, et je me tourne inévitablement vers l’eau. J’aime assez l’eau pétillante aussi, mais je n’en achète pas et m’en passe très bien. J’en bois à l’extérieur, c’est mon petit plaisir comme certains se prendraient un soda. Parfois j’y ajoute du sirop « pour changer » mais là encore j’ai du mal. Je ne boit pas non plus de café ni d’alcool (bien qu’un Mojito de temps en temps, je ne dis pas non ! — et là j’imagine mon amie Salomé, avec qui je partage ces fameux Mojitos sourire derrière son écran en lisant ça). Mes boissons chaudes, sinon : en général je bois un peu de thé, Rooïbos et autres infusions parfumées (au petit déjeûner, devant mon ordinateur ou sous la couette les froides soirées d’hiver). Je commande aussi parfois un cappuccino, chocolat chaud ou (mon péché mignon gourmand) un chocolat viennois, quand je suis à l’extérieur. Très rarement, mais sa m’arrive, j’ai envie d’un verre de lait, puis plus pendant des mois (et c’est tant mieux). En bref, je bois de l’eau. De plus en plus, car je ne suis pas une grosse buveuse, mais je me soigne.

Et vous, quelles sont vos habitudes alimentaires ?

Ce que je pense des compteurs de calories (My Fitness Pal, Lifesum, LSDP etc.)

Voilà quelques temps maintenant que les applications « compteur de calories » fleurissent parmi les téléchargements d’applications dans les catégories « forme » « santé » ou encore « sport » et nombreux sont ceux qui mangent en fonction de ce que l’application leur dit. J’ai décidé de vous donner mon point de vue sur ces applications.

Personnellement, j’ai utilisé My Fitness Pal, et je suis actuellement sur Lifesum. J’ai tenté LDSP (Le Secret Du Poids) mais je n’étais pas très emballée par cette application. Je parlerai donc des deux premières principalement.

Qu’est-ce que c’est exactement ?
Ces applications que nous pouvons trouver sur smartphones (et tablettes ?) proposent de compter vos calories tout au long de la journée, il vous suffit juste d’entrer vos repas dans l’application. Lorsque vous ouvrez un compte, vous pouvez selon les applications entrer votre objectif (perdre du poids, stabiliser votre poids, ou prendre du poids, et combien vous souhaitez perdre ou prendre), vous entrez également vos caractéristiques (poids, taille, âge, sédentaire, actif ou très actif, etc.) et l’application calcule votre nombre de calories journalières. (My Fitness Pal et Lifesum me donnent le même nombre de calories par jour, donc j’en déduit que c’est plutôt juste).

Le positif : 
My Fitness Pal et Lifesum permettent de remplir rapidement les aliments de la journée grâce au code barre de l’article en question. Tous les articles ne sont pas référencés mais la base de données est vraiment bien fournie et rares sont les fois où je n’ai pas pu scanner mon code-barre. Si toutefois ça ne fonctionne pas, vous pouvez toujours remplir manuellement à l’aide de l’étiquette du produit. Côté motivation, My Fitness Pal permet de visualiser une estimation du poids dans les 5 semaines si les journées suivantes ressemblent à celle-ci. Lifesum vous donne plutôt des conseils (remplacer un produit très calorique, très sucré, très gras…. par un autre, boire de l’eau, etc.). Les deux applications permettent également d’enregistrer nos propres recettes (par exemple la recette de cookies, où vous faites 15 cookies, que vous n’avez pas envie de diviser tous les ingrédients par 15…). Il me semble que My Fitness Pal a un enregistrement illimité (du moins on peut enregistrer beaucoup de recettes car je ne suis pas encore arrivée à la limite), tandis que Lifesum ne propose de n’enregistrer que 3 recettes avant de passer à la version payante. Les deux applications sont gratuites mais Lifesum a une version payante sous forme d’abonnement pour avoir plus d’avantages (conseils plus complets, régimes, entrer plus de recettes, avoir accès aux détails concernant les vitamines et minéraux…), chose que My Fitness Pal n’a pas : tout est gratuit, même si il ne propose pas de régime je ne trouve pas cela gênant. Lifesum propose également de partager vos repas sur les réseaux sociaux, chose plutôt sympa même si sans,  réel intérêt, my fitness pal quant à lui note dans votre « journal » votre perte de poids au fur et à mesure que vous l’enregistrez. Les deux applications se connectent avec d’autres applications (Withings par exemple).

Le négatif :
Ces applications donnent un nombre de calories par jour, mais on ne pense pas toujours à regarder tout ce qui est nutriments : attention donc aux carences, ou aux comportement du type « je mange mc do tous les midis et le soir tant pis je mangerais pas, ou alors juste une pomme ». Tous les jours non ! Un jour, parce que vous en avez envie, pourquoi pas, et si ça entre dans votre objectif calories c’est encore mieux mais pas tous les jours. Ensuite je trouve cela assez malsain de tout peser, tout compter etc… Je pense que c’est bien quand on commence un rééquilibrage alimentaire, histoire de se faire une idée des quantités, des calories, de ce qu’il faut éviter et privilégier, ce qui est riche en nutriments ou ce que j’appelle des « calories vides »… Dernier point négatif : je trouve que ce type d’applications « motivent » à manger moins que son nombre de calories pour perdre plus vite, et donc mettre son corps en mode « famine volontaire ». Il faut savoir que notre corps ne sait pas où on vit, si il y a des risques de famine ou non, donc si vous mangez moins il comprendra que c’est la famine et fera des réserves à chaque occasion pour lui d’en faire (par exemple lors des cheat meals…). C’est d’ailleurs pour cela (entre autres) qu’il faut faire régulièrement des cheat meals (je recommande une à deux fois par semaine, mais je ne suis pas une pro…) pour lui rappeler que tout va bien.

Et vous, vous utilisez ce type d’application ? Laquelle ? Et vous en pensez quoi ? Dites-moi !

J’ai testé… La cire orientale

Aujourd’hui, pas beaucoup de bla bla.
Ca faisait vraiment un moment que je voulais essayer la cire orientale, plutôt que de me ruiner au supermarché pour une cire à réchauffer au micro-ondes (d’ailleurs le mien a lâché, alors  de toute façon c’était fichu !), bah ce jour est arrivé. La recette est toute simple, la cire est tout aussi efficace qu’une cire chaude du supermarché voire plus, et vous pouvez y mettre des « arômes » pour qu’elle sente bon. Personnellement j’ai remplacé l’eau par de l’eau de fleur d’oranger, ça sentait divinement bon !

Je vous laisse avec la recette de Sarah Ksontini sur Youtube :

 

à bientôt 🙂

recette lait végétal

Recette de lait végétal : Amande & Avoine (Vidéo)

Bonjour !
Aujourd’hui je partage avec vous une super recette, appréciée par petits et grands, et surtout une recette saine !
Il s’agit du lait végétal. Ici, c’est du lait amandes – avoine, sucré à l’aide de sirop d’agave, mais vous pouvez le décliner avec de nombreux fruits à coques, céréales, légumineuses, graines, fruits ou arachides, sucré ou non (miel, sirop d’agave, dates séchées, …), aromatisé ou non (caroube, cacao en poudre, fleur d’oranger, …).

Je vous conseille, pour plus d’informations, d’aller voir l’article de Zoé sur le sujet.
Je n’ai pas fait sa recette car j’aime quand le lait est assez épais (eh oui, l’habitude du lait de vache…) et je suis une feignante donc pas envie de faire bouillir l’eau. Mais si vous êtes habitués aux laits végétaux et que vous avez envie de prendre votre temps pour faire quelque chose de bon, n’hésitez pas à suivre sa recette.

Donc voici la recette manuscrite avant la vidéo :

Il vous faudra :
– 100 grammes de fruits à coques, céréales ou autres (ici 60 g d’amandes et 40 g de flocons d’avoine)
– 300 à 350 ml d’eau de trempage + 1 litre d’eau pour le lait
– 1 cuillère à soupe de sirop d’agave (facultatif)
– Un blender (ou un mixeur plongeant)
– Un saladier
– Une bouteille pour stocker votre lait
– Un sac à lait (ce n’est pas celui que j’ai, je ne retrouve plus le lien, mais c’est la même chose pour pas trop cher)

La veille, faites tremper vos fruits à coques (ou autres) dans 300 à 350 ml d’eau.
Le lendemain, égouttez et rincez-les. Mixez-les avec un litre d’eau.
(Je le fait en plusieurs fois pour ne pas que l’appareil surchauffe)
Mixez le tout le plus finement possible. Ajoutez les arômes si vous le souhaitez (sirop d’agave, dans mon cas) puis mixez encore un peu.
Transvasez le tout dans le saladier en le filtrant avec le sac à lait.
Pressez le tout pour extraire le plus de lait possible.
Transvasez le lait dans une bouteille et conservez-le au frigo.
Vous pouvez garder l’okara (ce qu’il y a dans votre sac) pour réaliser de succulentes recettes.
Lavez bien votre sac à lait et conservez-le au congélateur pour éviter la prolifération de bactéries.

Je vous laisse avec la vidéo, n’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette recette, de cet article, et si vous faites la recette donnez-moi vos impressions, taguez-moi sur instagram (@mangebougeaime) si vous postez la photo.

A très bientôt !